lundi 9 février 2009

Radiation du PS

.


Lors de la dernière Assemblée Générale, la section a évoqué le grand nombre d'adhérents de la section... qui n'ont plus cotisé et ne se sont plus montrés depuis longtemps. La section continue de leur envoyer des courriers (convocations, invitations, comptes-rendus...) coûteux et improductifs.
La logique comptable "bête et méchante" voudrait qu'on se débrouille pour les exclure de nos listes, puisque ces socialistes ne sont pas rentables pour la section (ils coûtent mais ne rapportent rien !).
Mais en y regardant de plus près, c'est plus compliqué que cela...

D'abord, l'intérêt de la section est de grandir en restant ouverte... et pas en adoptant une logique d'exclusion.
Avant toute démarche administrative, il conviendrait d'abord de relancer ces socialistes démotivés, de manière plus chaleureuse qu'un froid courrier-type. Plusieurs solutions sont envisageables : des courriers personnalisés, des appels téléphoniques, ...
Certes, cela engendrera de nouveaux frais pour la section, mais c'est un investissement et un geste militant.

Ensuite, si cette démarche restait improductive, on pourrait envisager la radiation de certains membres, dans le respect de nos textes réglementaires. Que disent-ils* ?

1) Qu'on est tenu de considérer comme démission d’office le cas de tout adhérent qui n’a réglé aucune cotisation durant deux années pleines.

2) Que le retard minimal avant toute démarche est de 1 an.
Qu'ensuite, une notification peut être envoyée par le secrétaire de la section, par lettre recommandée et avec une copie au Bureau Fédéral des Adhésions.
Qu'enfin, si cet adhérent ne s'est pas mis à jour de ses cotisations dans les 6 mois, il pourra être considéré comme démissionnaire d'office. Dans ce cas, la radiation sera communiquée au Bureau national des adhésions dans les plus brefs délais.

Faisons les comptes :
- La procédure ci-dessus permet à la section de gagner 6 mois seulement sur l'échéance fatale des 2 ans.
Or, en 6 mois, que coûte un adhérent à la section ? Au maximum, 4,86 € (6 courriers contenant chacun 2 photocopies : 6x0,61 + 6x0,20 !).
Et combien coûterait la procédure de radiation ? Au minimum, 5,87 € (3 courriers dont un en recommandé : 4,35 + 2x0,61 + 3x0,10).
CQFD : même dans une logique comptable, il n'est pas rentable d'exclure un adhérent.

Par contre, il conviendra de réduire le nombre de courriers envoyés à l'ensemble des adhérents, par exemple en fixant une fois pour toutes un calendrier des réunions, pour les 6 mois à venir, dans un courrier unique.
Avec les économies réalisées, on investira dans des démarches de rappels amicaux.

* Sources :
Article 2.1 des statuts du PS (§ 8)
Article 3.3 du règlement intérieur national du PS

Illustration :
Albrecht Dürer "Adam et Eve chassés du Paradis" (1510)
Estampe (13 x 10,5 cm) - Musée Le Vergeur (Reims)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je tiens à vous féliciter pour la qualité de ce site et la pertinence de vos réflexions. Qu'il est dur de réformer de vieilles habitudes, surtout lorsqu'elles sont celles de hiérarques habitués à tout réguler d'eux-même. Bon courage

Thierry a dit…

Pour la "pertinence", je fais ce que je peux, mais ce n'est pas facile de livrer une réflexion aboutie... ce qui explique la faible fréquence de mes messages.
A propos des "vieilles habitudes", elles font souvent "marcher sur la tête" sous prétexte qu'"on a toujours fait comme ça". Moi je réponds toujours que les habitudes, ça se prend et ça se perd !
Merci, cher anonyme, pour vos encouragements et votre fidélité.