mardi 7 juin 2011

Dernier message de ce blog

Cher tous,


Je déménage, une dernière fois, vers un blog multi-thématique où il sera question de politique, de société, de culture, de pédagogie et qui présentera aussi mes productions personnelles (dessins, peintures, récits, etc...)


Venez me retrouver là :

lundi 20 décembre 2010

Quand j'étais enfant...


Ma mère et moi (vers 1970)

Une chaîne de tags m'est parvenue par l'intermédiaire du Grumeau, alias Captain Haka...

1- Quand vous étiez petit (e) que répondiez-vous à la question : et toi, que veux-tu faire quand tu seras grand (e) ?
Je répondais, comme plein d'autres, que je ne savais pas.
Mais secrêtement, je voulais être embauché par Georges Lucas pour fabriquer des marionnettes monstrueuses, comme dans Star Wars.

2- Quels ont été vos bd et dessins-animés préférés ?
J'ai beaucoup lu Picsou, Astérix, Gaston Lagaffe, Rahan (bien sûr !), ... Rien de très avant-gardiste !
Et j'ai regardé en boucle les Goldorak, Capitaine Flam, Ulysse 31, Il était une fois l'homme, ...
.
3- Quels ont été vos jeux préférés ?
J'étais un enfant maladif et je sortais rarement pendant mon temps libre.
Seul dans ma chambre, je dessinais, je peignais, je fabriquais des trucs en papier, en carton, en tissu, en bouchons de lièges, ... J'étais obsédé par ce qu'on appelle maintenant les "loisirs créatifs".
Mon père me surnommait parfois "Petit-papiers-petits-cartons"...
.
4- Quel a été votre meilleur anniversaire et pourquoi ?
Les fêtes n'étaient pas très animés, car je n'avais même pas idée qu'on puisse inviter des copains à son anniversaire (et mes parents non plus). Mes anniversaires se ressemblaient tous : mes parents préparaient un beau gâteau et à la fin, j'avais des jolis jouets ou des livres de légendes.
.
5- Qu'est ce que vous auriez absolument voulu faire et que vous n'avez pas encore fait ?
J'aurais voulu avoir une exposition de mes peintures, ou alors l'édition d'une BD que j'aurais faite. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot...

6- Quel était votre sport préféré ?
Aucun ! La veille des cours de sport, c'était l'angoisse : je savais que j'allais être humilié pendant 2 heures d'affilée. Quand ça me rendait trop malade, je priais ma mère de me faire un mot de dispense.
Beaucoup plus tard, j'ai appris à apprécier les sports "non collectifs" et sans enjeu de "performance", comme le trekking.
.
7- Quelle était votre première idole de musique ?
Mes parents écoutaient Mireille Mathieu, Enrico Massias, Dalida, ... On n'écoutait pas la radio et il a fallu que démarre le Top50, alors que j'étais ado, pour découvrir la pop.
Mon premier "45 tours" était une chanson d'Eurythmics. Mais j'adorais surtout Michael Jackson et et Mylène Farmer.

8- Quel a été votre plus beau cadeau de Noël ou équivalent que vous ayez reçu ?
En 1982 (j'avais 13 ans), j'ai commencé à fare des tableaux à la peinture à l'huile. Mon père s'était démené pour me construire des tas chassis de toiles à peindre ; et puis j'ai eu toute la panoplie : chevalet, coffret de peinture, etc... J'étais aussi bien équipé qu'un adulte "pro" !

Je passe le relai à Olympe, l'Hérétique, Homer, Le Coucou, Gaël et Virginie.

dimanche 19 décembre 2010

L'impôt pour les nuls


TITIEN - Le paiement du tribut (1516)

Il serait temps de rappeler le sens de l'impôt, en tant qu'outil de solidarité ; et puis au passage, rappeler le sens de cette redistribution solidaire.

Anecdotes...

- Les familles du village viennent au spectacle de Noël annuel, qui se termine traditionnellement par une remise de cadeaux au enfants.
J'entends des parents déçus par le cadeau, jugé trop mesquin : "Je paie des impôts, quand même !!!". Comme si les impôts et taxes étaient un placement financier, qui devait forcément retourner dans la poche du citoyen... et pourquoi pas, avec des intérêts ? Bande de cons !

- Les élèves de mon lycée perçoivent une aide du Conseil Régional pour acheter leurs manuels scolaires (50 à 100 € par an). Mais quand leur crédit est épuisé, ils refusent souvent d'acheter le matériel qui leur manque.
C'est aussi con que de vouloir élever des enfants avec les seules allocations familiales...
Il faudra bien qu'ils comprennent qu'une aide n'est qu'une aide, et pas le droit à un financement intégral !

Voilà un mal de notre société : on ne veut pas payer d'impôts mais on se plaint quand il n'y a pas assez d'allocations ! Ne rien donner et tout recevoir en échange... Et vive "l'esprit de Noël" !

PS1 :
- Allez lire sur mon blog Papa Prof, le billet sur "Le bordel des manuels scolaires" (et demain un billet "les moches cadeaux de Noël de la Mairie").
- Allez jeter un oeil sur mon nouveau blog "d'artiste" :
http://eryhan-images.blogspot.com

PS2 : la liste officielle des blogueurs NON invités à l'Elysée, le 16 décembre dernier, compilée par Nicolas...
http://100000v.wordpress.com
http://annnieday.blogspirit.com/
http://anodineaudine.blogspot.com/
http://antonin.moulart.org
http://ataraxosphere.canalblog.com/
http://au106.free.fr
http://aulnay.blogspot.com/
http://authueil.org/
http://balmeyer.posterous.com
http://blog.framboize.net
http://blog.monolecte.fr/
http://blog.plafonddeverre.fr/
http://blogoramablog.blogspot.com/
http://captainhaka.blogspot.com/
http://careagit.blogspot.com/
http://catherineirrempe.blogspot.com/
http://celinesurinternet.blogspot.com/
http://ceriselibertaire.canalblog.com/
http://christreportertwitstories.blogspot.com/
http://cielpeutattendre.canalblog.com/
http://circe45.over-blog.com/
http://commandcome.blogspot.com/
http://corto74.unblog.fr
http://crisedanslesmedias.hautetfort.com/
http://cuicuifitloiseau.blogspot.com/
http://danslessouliersdoceane.hautetfort.com/
http://detoursatours.blogspot.com/
http://detoutetderiensurtoutderiendailleurs.blogspot.com/
http://didiergouxbis.blogspot.com/
http://disparitus.blogspot.com/
http://dominikvallet.over-blog.com/
http://dorham1er.posterous.com
http://elc95.blogspot.com/
http://entre2eaux.hautetfort.com/
http://epaminondas-lesesperluettesdepamin.blogspot.com/
http://ericmainville.com
http://falconhill.blogspot.com/
http://fattorius.over-blog.com/
http://fidelcastor.canalblog.com/
http://flanerissima.blogspot.com/
http://fleche.over-blog.com/
http://fut-il-ou-versa-t-il.blogspot.com/
http://hammerpapatamandropov.blogspot.com/
http://handiblog.over-blog.fr/
http://heresie.hautetfort.com/
http://homerdalor.blogspot.com/
http://instantanes-celine.blogspot.com/
http://irenedelse.wordpress.com
http://irrempe.blogspot.com/
http://jacques-ambroise.over-blog.fr/
http://jeandelaxr-lejouretlanuit.blogspot.com/
http://jen-airienadireetalors.20minutes-blogs.fr/
http://kremlinvillage.wordpress.com
http://lamarmitedecathy.canalblog.com/
http://lamerecastor.canalblog.com/
http://larageauventre.blogspot.com/
http://laviequonaime.blogspot.com/
http://leblogdedoudette.blogspot.com/
http://leboudoirdeframboise.blogspot.com/
http://lechemindurayon.blogspot.com/
http://lejournaldechrys.blogspot.com/
http://lesnouvellesdelatelier.blogspot.com/
http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/
http://lespriviliegiesparlent.blogspot.com/
http://les-tailleuses-de-costards.over-blog.org/
http://lestroisgrobills.blogspot.com/
http://lestrucsdemyrtille.blogspot.com/
http://lolobobo.fr/index.php?
http://madamekevin.hautetfort.com/
http://mademoisellecigue.blogspot.com/
http://maniacgeek.wordpress.com
http://matfanus.blogspot.com/
http://menilmontant.typepad.fr/mon_weblog/
http://merle-moqueur.blogspot.com/
http://minijupe.hautetfort.com/
http://mipmip.tumblr.com/
http://monavistinteresse.blogspot.com/
http://monblogessai.wordpress.com
http://monmulhouse.canalblog.com/
http://monmulhousebio.canalblog.com/
http://monsieurpoireau.blogspot.com/
http://mtislav.blogspot.com/
http://naivement-chimerique.blogspot.com/
http://nekkonezumi.com
http://nouvelhermes.blogspot.com/
http://penseesdoutrepolitique.wordpress.com
http://perdre-la-raison.blogspot.com/
http://petitesracailles.wordpress.com
http://philippe-meoule.elunet.fr/index.php/
http://piratages.wordpress.com
http://pmdgildan.blogspot.com/
http://polluxe.wordpress.com
http://powolicu.wordpress.com
http://pur-delire.blogspot.com/
http://reflexiums.wordpress.com
http://reversus.fr
http://rimbusblog.blogspot.com/
http://romainblachier.typepad.fr
http://saines-coleres.blogspot.com/
http://saintpierredescorps-cestouca.blogspot.com/
http://salutthomas.blogspirit.com/
http://sarkofrance.blogspot.com/
http://sebmusset.blogspot.com/
http://seteici.midiblogs.com/
http://slovar.blogspot.com/
http://solitairedelalune.blogspot.com/
http://souriresetsoupirsdejeffanne.blogspot.com/
http://torapamavoa.blogspot.com/
http://unclavesien.blogspot.com/
http://undessinparjour.wordpress.com
http://uneautrevie-stef.blogspot.com/
http://unraleurdeplus.blogspot.com/
http://valerieleblog.blogspot.com/
http://www.abadinte.com
http://www.avoodware.com/index.html
http://www.bahbycc.com/
http://www.blog.meguini.com
http://www.chezolive.info/
http://www.creationmonetaire.info/
http://www.cyril-mouse54.net
http://www.doucementlematin.com/
http://www.engagee.fr/
http://www.expressionlibre.net
http://www.fabuleuxdestin.fr
http://www.gabale.fr
http://www.gamongirls.com/
http://www.gularu.fr/blog
http://www.hyposblog.info/
http://www.intox2007.info/index.php?
http://www.jeune-garde87.org
http://www.journaldunepeste.fr
http://www.kelblog.com/
http://www.laurent-quinet.fr/
http://www.leblogdedarcy.fr/index.php?
http://www.lemeilleurdelapresse.com/
http://www.le-pave.com
http://www.lespenseesdemanu.com/
http://www.lestribulationsdemao.fr
http://www.luciamel.com/
http://www.marcvasseur.info
http://www.marketing-chine.com
http://www.mrs-clooney.fr/
http://www.nectardunet.com/index.php/
http://www.noldenol.fr
http://www.penseesderonde.fr/
http://www.peuples.net/
http://www.pmeance.fr/leff_et_mer/index.php?
http://www.recriweb.net/
http://www.romainblachier.fr/
http://www.superno.com/blog
http://www.tizel.net/index.php?
http://www.toreador.fr
http://www.trublyonne.com/
http://www.variae.com
http://www.virginiebichet.org/
http://www.vivelespestes.fr/
http://www.yann-savidan.com/
http://www.zetteandthecity.com/
http://www.zonezerogene.com
http://xapur.blogspot.com/
http://xapur.wordpress.com
http://yannbusson.over-blog.com/
http://zendezeste.blogspot.com/
http://zetteandthecity.fr
http://zgur.20minutes-blogs.fr/

samedi 27 novembre 2010

Les pensées profondes de Jean-Charles


Jean-Gilles BERIZZI - Clown
.
Jean-Charles est un collègue enseignant d'âge mûr, cultivé et revenu de beaucoup de choses.
Il arrive facilement à me mettre de bonne humeur, avec son humour caustique et pince-sans-rire.
Petit florilège de ses aphorismes et autres pensées, lancés en salle des profs, avec des registres très différents...
.
"La démocratie, c'est le droit de voter pour les choses pas importantes."
.
"Bientôt il n'y aura plus que deux partis : celui des conservateurs et celui des colorants."
.
"Tu verras : quand tu re-tremperas ton biscuit, ça sera encore meilleur qu'avant."
.
Merci Jean-Charles...

dimanche 14 novembre 2010

Mon nouveau blog


Nicolas-Bernard LEPICIE - L'enfant en pénitence (18e s)

....
J'ai ouvert un nouveau blog, qui sappelle Papa Prof et qui fera le lien entre mes "rôles" de père et d'enseignant.
.
Education des enfants, enseignement aux élèves... Le point commun, c'est bien sûr la pédagogie, mais aussi (tout simplement) les difficultés et les joies du vivre-ensemble, avec des êtres en devenir.
.
Sur Papa Prof, j'ai déjà transféré d'anciens articles de Saines colères, qui traitaient d'éducation ou de pédagogie. Mais comme ce nouveau blog n'est pas anonyme, je les ai parfois modifiés pour ne pas violer mon droit de réserve d'enseignant.
.
A partir de maintenant, chaque blog mènera sa propre vie : Saines colères regroupera mes coups de gueules, Papa Prof sera plus spécialisé et plus positif, à l'intersection des blog Les privilégiés..., Prof story, P'tites racailles et BD de Maé.
.
Le premier article original du blog est déjà en ligne...
.

samedi 6 novembre 2010

J'en ai fini...

...

A l’heure où ma petite famille est sur le point d’exploser, à l’heure où ma santé tarde à s’améliorer, je prépare déjà mon rebond. Mais je ne rebondirai pas dans le sens où j’ai été lancé…

J’en ai fini avec le militantisme électoral, depuis que j’ai compris la faiblesse du pouvoir et des compétences réelles des élus.
Les gens continuent de se passionner pour certaines élections, notamment municipales et présidentielles. Mais quel pouvoir reste-t-il à un maire, ou même à un Président de la République, dans un espace mondialisé et réal-politiquisé ?
Le Chef d’un exécutif a bien un petit pouvoir politique. Mais concrètement, ses décisions sont mises en œuvres par les services administratifs et techniques. Quant aux élus, ils sont surtout chargés de parader d’inaugurations en inaugurations, pour assurer le service-après-vente.
Cette réalité est criante quand on voit les marionnettes qui nous servent de ministres, qui rabâchent des discours écrits par d’autres, alors qu’on est au plus haut niveau de l’état. Forcément, ce théâtre d'ombres existe aussi à des échelons inférieurs, dans les baronnies locales.

J’en ai fini avec le féminisme, quand il dérive vers un machisme à l’envers. Pourtant ça a été ma première motivation pour militer : l’injustice subie par la moitié de la planète !
Mais le piège de l’égalité entre homme et femmes, c’est le droit pour les femmes d’assujettir les hommes, aussi bien que les hommes sont capables de les assujettir. Et à ce petit jeu, tout le monde sort perdant…
Si j’osais le sarcasme, je dirais qu’une vie de couple "moderne", ça peut finir de manière "moderne" : famille divorcée, monoparentale, recomposée, etc… Les enseignants savent bien quels types d'enfants ça donne, mais chut... il ne faut pas le dire, ça remettrait en cause certains principes féministes ! Pardon Olympe et CC si je vous fais penser à Eric Zemmour, mais c’est la marque de l'amertume et de la désillusion !.

J’en ai fini avec la mise entre parenthèses de mes passions (le dessin, la peinture), inhibées par la vie familiale, avec ses bonheurs (qui tuent l’inspiration) et ses impératifs (qui rendent coupable le "temps perdu" à passer du bon temps égoïstement).
La période actuelle, troublée et tourmentée, m’aura au moins permis de bouillonner d’idées de dessins, BD, peintures, sculptures… Je les publierai prochainement, sur un autre blog qui est en construction.
Symboliquement, j’étais dans la position du "pendu" et je suis impatient de passer à la carte suivante : "la mort" (de mon ancienne vie).

Mais je n’en ai pas fini avec ce blog. Il évoluera, peut-être pour traiter davantage de sujets de société que de sujets politiques. On verra… La période transitoire entre "le pendu" et "la mort" n’est pas terminée !
.
Commentaires sur les illustrations :
Le Pendu (arcane XII), c’est celui qui se sacrifie pour un idéal. Il est prêt à accepter d’importantes remises personnelles si cela peut le conduire à l’aboutissement d’une situation qu’il désire profondément.
La Mort (arcane XIII), représente le coup de balai dans le passé, pour privilégier le travail sur l'identité et le développement personnel.
.
PS : merci à Gaël, Nicolas, Homer, Captain Haka, Gwendal et Ane Vert, pour vos récents commentaires. Avec des copains comme vous, je ne peux pas sombrer bien longtemps dans l'inactivité bloguesque !

mardi 19 octobre 2010

La grève, les heures supp' et les profs

.

J.-Baptiste GREUZE - Le petit paresseux (1755) - Musée Fabre (Montpellier)

Ce blog ne fait sa rentrée qu’aujourd’hui… C’est la faute au boulot : 4 heures supplémentaires par semaine (+ autant en préparation des cours) qui me sont imposées. "Imposées", car il est délicat de refuser : ça remettrait en cause un paquet d’emplois du temps, la veille de la rentrée des élèves.
Je n’ai pas voulu de ces heures supp’, ni du fric et de la fatigue qui vont avec. Alors toutes les occasions sont bonnes pour me reposer chez moi, à commencer par les journées de grèves. Oui, je finance mes journées de grève par mes heures supplémentaires imposées !

Mais pourquoi tant d’heures supp’ dans l’Education Nationale, au lieu de créer (ou de maintenir) des postes d’enseignants ?
D’abord parce que les heures supp', ça coûte moins cher. Nous autres privilégiés, avons le privilège d’être moins payés pour des heures supp’ que pour des heures "normales" !
Ensuite parce que les heures supp', ça ne va pas durer : déjà, le baccalauréat professionnel "en 3 ans" a permis d’économiser un an de formation ; à présent, il est question de fermer les classes de CAP ou BEP, car ces diplômes seront "validés" au cours du cycle "Bac Pro 3 ans" (en classe de 1ère).

Avec un peu de chance, bientôt, quand le "mammouth" sera bien "dégraissé", il n’y aura plus d’heures supplémentaires à se partager (ouf !).
Par contre, avec mon salaire "minimal", je n’aurai plus les moyens de faire grève…

mercredi 28 juillet 2010

C'est mon drapeau k'est le plus beau

.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
.
Le décret n°2010-835 du 21 juillet 2010 relatif à l’incrimination de l’outrage au drapeau tricolore a été publié vendredi dernier au JO, et incrimine d’une contravention de 5e classe (1500 € d’amende max, 3000€ en cas de récidive)
le fait, lorsqu’il est commis dans des conditions de nature à troubler l’ordre public et dans l’intention d’outrager le drapeau tricolore :
1) De détruire celui-ci, le détériorer ou l’utiliser de manière dégradante, dans un lieu public ou ouvert au public ;
2) Pour l’auteur de tels faits, même commis dans un lieu privé, de diffuser ou faire diffuser l’enregistrement d’images relatives à leur commission.
.
Maitre Eolas nous explique tout ça en détail, avec son talent habituel...
.
Alors moi, j'ai décidé de faire du zèle, en détournant une vieille affiche de propagande soviétique (à gauche), grâce à un logiciel de retouche d'image : l'asiatique est devenu arabe et le drapeau rouge est devenu tricolore !
.
Puisqu'on punit ceux qui dénigrent notre drapeau national, ce beau travail patriotique me vaudra-t-il une récompense (1500 € par exemple) ? Parce que le bâton n'est supportable que s'il est accompagné de la carotte !
Non ???
Bon, tant pis...

mardi 20 juillet 2010

Petites phrases sur la mort de la démocratie


Affiche anglaise - "La démocratie française illimitée / La monarchie française limitée"
Epoque de la Révolution française (18e s.) - Cliquez dessus pour agrandir
.
C’est le buzz de ces derniers jours, sur les blogs :
Sommes-nous encore en démocratie ?
.
Chacun y va de sa petite phrase…

Anticor estime que « nous ne sommes plus en démocratie ».
Nicolas nuance (« nous ne sommes plus vraiment en démocratie »), de même que Juannous ne sommes pas en dictature. Mais nous ne sommes plus en démocratie. »).
Le Coucou prend le contre-pied en démontrant que nous n’avons jamais été en démocratie, un « régime mort-né en 1793 ».
.
Mais c’est Homer que je trouve le plus convaincant : « La Démocratie n'est pas morte. Elle évolue. En mal. ».
Mon idée personnelle (il faut bien que je fasse aussi ma petite phrase), c'est que...
ça n'existe pas, "La" démocratie.
Jusqu'à aujourd'hui, il y a eu des modèles démocratiques, laïcs ou pas, républicains ou pas, avec des élections au suffrage universel ou pas... Souvenons-nous de la démocratie athénienne antique, avec environ 4 % de la population ayant le droit de vote !
Depuis, la démocratie a longtemps évolué "en bien" (parfois par à-coups) en donnant de plus en plus de pouvoir à de plus en plus de peuple. Il y a à présent un retour en arrière, donc une évolution "en mal" (je mets les guillemets pour le jugement de valeurs).
.
Pour finir, d’autres petites phrases pour relativiser, car nos craintes ne sont pas nouvelles, ma bonne dame !
« La démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres déjà essayés dans le passé. » (Churchill)
« Tous les méfaits de la démocratie sont remédiables par davantage de démocratie. » (Alfred E. Smith)
« Tant qu'il y aura des dictatures, je n'aurai pas le coeur à critiquer une démocratie. » (Jean Rostand)
« Le despotisme soumet une nation à un seul tyran, la démocratie à plusieurs. » (Comtesse de Blessington)
« La démocratie est une technique qui nous garantit de ne pas être mieux gouvernés que nous le méritons. » (George Bernard Shaw)
« La Démocratie ne va pas de soi. Il faut se battre pour elle chaque jour, sinon nous risquons de la perdre. La seule arme dont nous disposions est la loi. » (Paul Auster, Léviathan)
.
A lire aussi : un article encyclopédique sur la démocratie (wikipedia), pour savoir un peu de quoi on parle…

dimanche 18 juillet 2010

Des vacances... pour faire autre chose


"Autoportrait malade et de sale humeur" (cliquer pour agrandir)

Je suis en vacances.

Mes problèmes de santé m'empêchent de partir, mais ça ne me gêne pas plus que ça : je ne fais rien et c'est déjà très bien.
Ou plutôt je fais autre chose... je dessine beaucoup, je m'initie à Photoshop, ... D'ailleurs j'ai commencé par le plus patient des modèles (moi-même !), avec un petit dessin au crayon (en haut) que je me suis amusé à retoucher informatiquement (en bas).
Je sais, je fais peine et peur à voir. On est loin de ma photo sexy (et un peu retouchée) de 2009 !

En septembre, ça ira sûrement mieux... Il le faut !

Bonnes vacances à tous, pour ceux qui en ont !

....

mardi 6 juillet 2010

Le bordel dans les cantines scolaires

.

Ferdinand Georg WALDMULLER - La soupe du couvent (1859)
.
«Vous avez traité le personnel comme des chiens, vous allez manger comme des chiens». A la cantine municipale de Venansault (Vendée), un cuisinier a contraint une dizaine d'enfants perturbateurs - âgé de 8 à 11 ans - à ramper pour aller chercher leur nourriture (source : yahoo actu).
.
Les réactions sont binaires : d’un côté, ceux qui défendent le cuisinier, nostalgiques d’une époque où les parents faisaient leur «travail» et que les châtiments corporels étaient banals ; de l’autre, ceux qui crient à l’humiliation et réclament le licenciement du cuisinier.
La réalité est plus complexe… La réalité c’est que la cantine scolaire est une zone de non-pédagogie, de non-autorité et de non-sécurité.
.
La non-pédagogie, pendant les pauses-déjeuners, s'explique parce que les enfants sont sous la responsabilité de personnels municipaux, qui ne sont pas des enseignants. On a reproché au fameux cuisinier de ne pas avoir de «pédagogie», ce qui aussi con que de reprocher à un enseignant de ne pas savoir cuisiner.
J’ai lu que le cuisinier n’avait pas à « donner des leçons » aux gamins et qu’il devait se contenter de préparer la tambouille. Soit… Mais en l’absence d’enseignants, c’est lui qui est responsable (sécurité des enfants, vigilance contre le vandalisme, etc…). Et cette responsabilité, elle devrait s’exercer comment ?
.
Justement, il est impossible d'assurer cette responsabilité dans un contexte de non-autorité. On s'est contenté de déplorer que les personnels municipaux n’étaient pas «forcément formés», comme si on pouvait apprendre à se faire respecter, quand on n’a aucun pouvoir !
A l’école (rurale et tranquille) de mes enfants, c’est le bordel à la cantine, avec un chahut incessant. Je sais, de différentes sources, que les personnels municipaux n’osent plus intervenir : à la moindre réprimande, soit les enfants les envoient bouler (« Et alors ? Vous allez faire quoi ? »), soit c’est les parents d’élèves qui se vengent en les insultant en public.
D’ailleurs, les articles de presse évoquent certains parents qui affirment n’avoir jamais été avertis des incivilités de leur enfant, pendant que d’autres parents ont été convoqués mais ne se sont pas déplacés. Ce n’est pas contradictoire : on fait timidement appel aux parents, sans trop insister… et ensuite on laisse tomber pour gérer ça « en interne », avec les risques de dérives où chacun se fait justice par ses propres moyens !
.
Par conséquence, la non-sécurité est liée à l’absence d’autorité légitime pendant la pause-déjeuner, quand les enfants sont soumis à fameuse «loi de la jungle», avec les caïds en herbe qui peuvent tester leur pouvoir sur les plus faibles, en toute impunité.
A la cantine, un gamin peut se faire chiper un jouet ou son dessert, ça ne s’appelle pas encore du racket ; il peut aussi recevoir un coup de fourchette dans le dos, ça ne s’appelle pas encore une agression physique. Tout ça n’est pas bien grave, c’est juste des enfants qui jouent
.
Alors on pourra toujours virer le cuisinier, comme on pourra se débarasser d'Eric Woerth, et dans la foulée de tous les thermomètres et fusibles de France... Ca sera toujours plus facile que de remettre en question le fonctionnement de certains systèmes !

dimanche 4 juillet 2010

Coup de barre

Gustave MOREAU - Darius fuyant la bataille d'Arbelles s'arrête, épuisé de fatigue, pour boire dans une mare (1853) - Musée Gustave Moreau (Paris)
.
Ce début d'été est marqué par des difficultés personnelles assez importantes. Ca n'a pas commencé hier, mais ça a pris une ampleur qui m'oblige à me recentrer sur l'essentiel, c'est-à-dire ma petite vie et celle de mes enfants, dans les mois (voire l'année) à venir.
.
J’ai donc décidé de démissionner de l’ensemble de mes responsabilités au sein du Parti Socialiste (Secrétariat de la section de Guise, Conseil Fédéral, Secrétariat Fédéral, administration de la Fédération Coopol de l’Aisne). Cette décision ne sera officielle qu’en début d’automne prochain, afin de laisser le temps d’organiser les éventuels «passages de relai». En attendant, je continuerai à assumer mes responsabilités, autant que possible.
.
Que les camarades et amis qui ont toujours compté sur moi, me pardonnent de rompre un engagement qui aurait pu durer jusqu’en automne 2011. Qu’ils sachent que leur soutien a longtemps été déterminant, mais qu’aujourd’hui et pour l’année à venir, je ne suis plus en état de militer efficacement.
.
Le blog reste vivant, quitte à végéter pendant certaines périodes. Quand j'aurai "récupéré", on se retrouvera de manière plus régulière. A bientôt et ne soyez pas inquiets : on s'en sort toujours... même si on ne sait pas quand !

mardi 15 juin 2010

Cours de "langue de bois", par Franck Lepage

.

Ferdinand HODLER - L'orateur (1912) - Berlin
.
A l'attention des nouveaux et futurs élus, mais aussi des citoyens vigilants...
.
Voici un extrait d'un spectacle de Franck Lepage, l'un des six membres de la coopérative d'éducation populaire "Le Pavé". Il s'agit d'un cours sur l'art de manier la langue de bois, c'est-à-dire : prononcer des discours pour ne rien dire... mais sans en avoir l'air !
.
Ca dure 5 min 30 s, avec une démonstration improvisée et éblouissante, à partir de la 2e minute !
.
Bientôt, j'évoquerai à nouveau ce militant-humoriste génial... parce qu'il le vaut bien !
.

dimanche 13 juin 2010

Toi aussi, sois un prof charismatique et respecté

.

Wang ZHICHENG - Portrait du chef de la tribu mongole Dörbet (18e s.)
.
Les parents et même les élèves se plaignent d’un manque d’autorité des professeurs.
Pourtant, enseignants ont la chance d'avoir moins de problèmes que d'autres.
Ils sont d'ailleurs doublement gagnants, puisque charisme et autorité sont évalués par leur chef d’établissement, dans le barème d’une note administrative annuelle, qui conditionne la date de leur changement d’échelon (c’est-à-dire : leur augmentation de salaire).
.
Je fais l’impasse sur les solutions pédagogiques qui permettent d’améliorer son charisme : c’est complexe et sans certitude de résultats. Je laisse aussi tomber les solutions politiques et réglementaires, parce que "c'est pas demain la veille...".
Par contre, il existe des solutions administratives, immédiatement efficaces… D'ailleurs, je suis enseignant et demain, je communiquerai mes souhaits administratifs pour la rentrée prochaine. Et j’avoue que je n’ai pas fait ça sans arrières pensées…
.
Voici quelques exemples de solutions pour être charismatique et respecté (ou au pire, pour faire semblant de l'être...). Certains moyens sont légitimes, d'autres carrément indignes...
.
1) Choisir des classes "tranquilles"
J’ai déjà évoqué ce sujet… Avoir des classes naturellement tranquilles, c’est donner l’impression qu’on a de l’autorité. Evitez donc les CAP, les filières et sections "poubelles" (sans débouchés), les classes très féminisées (diplômes tertiaires), qui sont les plus difficiles à gérer.
.
2) Enseigner comme prof de "spécialité"
L’autorité est proportionnelle au coefficient de votre matière. Par exemple, un professeur de Français ou de Philosophie sera davantage respecté par les "Bac L".
Dans les lycées professionnels ou technologiques, c'est plus facile pour les professeurs d'"atelier" (de la spécialité professionnelle). A l'inverse, quand je me suis reconverti, de prof d’électronique (coefficient 16) à prof de maths-sciences (coefficient 2), j’ai perdu l’essentiel de mon autorité. Pourquoi ? Parce que ce n’est plus moi qui décide qui aura son diplôme et qui ne l’aura pas…
.
3) Avoir des classes à effectif réduit
Certaines filières ont du mal à faire le plein et on se retrouve parfois avec des classes de 6 élèves (exemple : CAP broderie, CAP métallerie). On les gèrera avec plus de facilité que les CAP ventes (35 élèves), qui ont pourtant le même profil.
D’autre part, certains enseignants profitent de dédoublements de classes plus fréquents, notamment les professeurs d’atelier (en lycée professionnel ou technologique). Quant aux matières d’enseignement général, le dédoublement éventuel dépend de l’effectif de la classe (supérieur à 15) et du diplôme préparé (davantage de dédoublement en CAP qu’en Bac).
.
4) Etre professeur principal
Dans l’imaginaire collectif des élèves, le professeur principal a plus de Pouvoirs que les autres. Et le Pouvoir, ça force le Respect… C’est comme ça : j’ai toujours un supplément de charisme avec la classe dont je suis le professeur principal.
.
5) Bien choisir sa salle de classe
Certaines salles, mal insonorisées, donnent l’impression que le chahut est permanent : l’écho de deux ou trois élèves qui chuchotent, arrive à couvrir votre voix. A l’inverse, les salles bien insonorisés (avec faux plafond) donnent l’impression que les élèves sont plus calmes ; mieux encore : ces "bonnes" salles facilitent la gestion de la classe, puisque le professeur n'est plus obligés d'entrer en conflit pour imposer le silence total des élèves.
On peut aussi emmener sa classe en salle informatique, pour faire des recherches sur internet. C’est l’assurance d’avoir une paix royale pendant toute la durée de la séance.
.
6) Avoir un Inspecteur comme copain
En réalité, tutoyer son Inspecteur ne rend pas plus charismatique.
Mais j’ai remarqué que les collègues qui arrivaient à caser cette information essentielle, au cours d'une conversation avec leur chef d’établissement, étaient souvent gratifiés d’une excellente note administrative d’"autorité/charisme" (et d’une excellente note pour le reste, d’ailleurs).
.
7) Ne pas faire de rapports d’incidents
Là aussi, ça n’améliore pas vraiment l’ambiance de classe… mais ça évite de plomber sa note d’"autorité/charisme". Car dans une ambiance d’omerta, où aucun prof ne signale ses difficultés à gérer sa classe, celui qui le fait se distingue, en affichant une incompétence supérieure à l’ensemble de ses collègues.

samedi 12 juin 2010

Des martiens partout (paranoïas collectives)

.

Affiche de "Invaders from Mars" de William Menzies (1953)
.
Une demi-journée par semaine, je vais faire de la gravure à l’Ecole Quentin de la Tour, une école d’arts plastiques semi-privée (gérée par une association et subventionnée par la municipalité de Saint-Quentin).
.
Le thème de travail de cette fin d’année, c’était : "des Martiens partout !".
.
J’ai eu envie de faire des choses plus "politiques" qu’auparavant
Ce thème m’a fait penser aux films et séries de science-fiction des années 1950-1960 (à l’époque de la Guerre Froide), qui évoquaient la lutte entre la Terre (c'est à dire les Etats-Unis et le camp occidental ) et les mondes Extraterrestres (le bloc soviétique).
.
Aujourd’hui, je ressens la même paranoïa collective, où chaque communauté se replie sur soi, dans l’ignorance et la méfiance des autres communautés. Les ennemis ne sont plus les soviétiques, mais les arabo-musulmans (invasion d’"étrangers"), les grands groupes industriels (invasion des produits de la mondialisation), les politiciens (invasion de cooptés qui s’érigent en élites), les jeunes (invasion de délinquants), etc…
.
Voici le début de cette série (il s’agit d’impressions de gravures sur linoleum, une technique que j'ai découverte cette année)... Une série que j’ai bien envie de poursuivre à la rentrée prochaine !
.
Cliquez sur les images pour les agrandir
.
..
Après mes premières contributions aux polémiques sur l’Identité Nationale et la loi anti-burqa, je repasse une deuxième couche.
L’Espace d’origine des Martiens est discrètement évoqué, avec les paraboles qui ornent l’immeuble de gauche (dimensions hors marges : 21 x 30 cm).
.

.
Une illustration ironique de la menace de l’agriculture intensive, avec ses pesticides qui empoisonnent l’humanité.
Le château d’eau ressemble à une base spaciale et les marques, sur le champ labouré, prouvent qu’un immense astronef s’y est posé (dimensions hors marges : 21 x 30 cm).
.
Pour voir une démonstration de linogravure (fabrication / impression), c'est ici.
.
PS :
Pas de dessins satiriques ce dimanche : pour équilibrer avec ma faible "productivité" personnelle, je vais rendre ce rendez-vous mensuel.

mercredi 9 juin 2010

Zéro fonctionnaire en l'an 3102 (merci Excel)

.
Problème de maths (lu dans le courrier des lecteurs de Télérama) : "sachant qu'on ne remplace pas un fonctionnaire sur deux, partant à la retraite, à quelle date n'y en aura-t-il plus aucun ?".
J'ai cherché... et j'ai trouvé, grâce à Excel !
Je vais vous expliquer et ensuite... il y aura une surprise !
.

.
Voici le début de mon tableau... Toutes les valeurs ont été calculées par le tableur, à quelques exceptions près :
- Les nombres en gras des quatre premières lignes, qui sont des hypothèses (valeurs de départ), trouvées sur des sites d'actualité ou institutionnels.
- La valeur du taux de départ en retraite de 2011, que j'ai hypothétiquement supposée stable pour les années à venir (approximation hasardeuse sur une longue période).
.
Le nombre de fonctionnaires va donc baisser, progressivement, jusqu'à atteindre la valeur Zéro, quand le dernier privilégié partira enfin à la retraite... en l'an 3102 !
.
.
Diantre ! Mais ça ne diminue pas assez vite !
Vous croyez ? Alors regardez la courbe de l'évolution des effectifs...
.

.
Ca ne baisse pas régulièrement... et c'est normal : moins on remplace des fonctionnaires, moins il reste de futurs retraités ; et moins il y a de départs en retraites, moins il y a de départs non remplacés !
Une analyse plus fine montre qu'à ce rythme :
- Dès 2017, il y aura moins de fonctionnaires qu'à l'époque de Mitterrand (2 202 503 en 1994).
- En 2059, il y aura environ deux fois moins de fonctionnaires qu'en 2010.
.
A présent... la surprise !
Je vous propose de jouer à "Eric Woerth" : téléchargez mon fichier Excel en cliquant ici, puis amusez-vous à changer les hypothèses de départ (en rouge), avant d'aller constater l'évolution du graphique. L'objectif est d'obtenir une courbe qui descend le plus vite possible !
.
Quelques pistes :
- Au lieu de considérer le nombre de fonctionnaires d'Etat (2 410 984 en 2010), vous pouvez jouer avec le nombre de profs, ou le nombre total d'employés de la fonction publique.
- Augmentez le taux de non-remplacement, au lieu de le laisser à 50 %.
- Diminuez le taux de départ en retraite, pour prendre en compte l'allongement de la durée de cotisation (2,8% correspond à 1/36 des effectifs ; 2,2% correspondrait à 1/45 des effectifs).
.
PS : allez jeter un oeil sur ce bijou de logique gestionnaire, sur le site du sénat !

lundi 7 juin 2010

Trois raisons qui sapent ou donnent le moral

.
.
. .
Gustav KLIMT - Espoir I (1903) - ensemble et détail - cliquez sur les images pour les agrandir
.
Nicolas me tague pour une chaîne de blogage lancée par Yann.
Il me demande trois raisons qui me minent puis trois autres raisons qui me font espérer.
.
Ce qui me mine ou me désespère :
.
1) Les incertitudes présentes et à venir
.
Je ne crois pas que je vivrai aussi bien que mes parents, quand je serai retraité. Et je ne suis pas certain que mes enfants vivront aussi bien que moi quand ils auront 40 ans. Appelons ça le déclassement ou le descenseur social...
.
Plus largement, j’ai peur que les futurs dérèglements climatiques et les crises à répétition ne mènent à une nouvelle guerre mondiale, qui "résoudrait" les problèmes de surpopulation et de stagnation de la sacro-sainte Croissance (conséquences des "trop" longues périodes de paix et d'équilibre).
.
En attendant, je ne sais pas comment on peut être de plus en plus nombreux, sur une planète qui n’est pas extensible.
Je ne sais pas comment équilibrer les caisses de Solidarité avec de plus en plus de vieux, de malades et de chômeurs.
Je ne sais pas comment enrayer les violences et les fanatismes, tout en défendant les libertés individuelles.
.
Ca serait plus simple d’être de Droite-Libérale-Productiviste ou d’attendre patiemment le « grand soir » altermondialiste…
.
2) Le conflit quotidien
.
Je crois que je ne passe pas un jour sans conflit, même léger : un reproche aux enfants, des enfants qui m’engueulent, un reproche à un élève, un élève qui m’engueule, …
Ou alors il faudrait "laisser glisser" et se déresponsabiliser !
Mais à choisir entre le conflit et déresponsabilisation, je choisis encore la première solution, qui me donne bonne conscience et espoir que ça sera utile… Mais avec l’âge, ça me pèse de plus en plus.
.
3) L’hiver, le froid, l’été, la canicule
.
Le froid, le ciel gris, le vent et l’humidité, ça va un moment. Mais quand ça dure et qu'en plus, ils font équipe, j’ai des envies d’entrer en hibernation jusqu’au printemps !
L’été, notamment dans le sud, c’est pareil : à l’approche des 30°, je suis abattu comme un zombie qui aurait pris des tranquillisants. Et comme je n’aime pas rester totalement inactif, ça me pèse.
.
Ce qui me donne de l’espoir et un bon moral :
.
1) Mes enfants
.
Je les aime, passionnément. Ca fait 8 ans que je suis père et ils continuent à me renverser avec un sourire, un regard, une phrase, un geste, …
Je reste capable de les gérer de manière raisonnable et responsable, mais dans ma tête, je ne suis pas pressé d’atterrir !
.
2) Les arts
.
C’est ma première passion (chronologiquement) et c’est celle qui me restera si je perds tout le reste.
La créativité me rend humaniste et me rassure, quand j’ai des doutes sur la nature humaine. Et exprimer ma propre créativité (avec talent ou pas, peu importe) est un de mes quelques besoins fondamentaux.
.
3) Le printemps, l’automne, la nature
.
J’aime les demi-saisons… Dans ma campagne de Picardie, elles sont moins humides que l’été ou l’hiver, riches en couleurs et leurs températures tempérées sont propices aux promenades.
.
La nature rythme ma vie, au gré des floraisons… Les perce-neiges et les jonquilles me font espérer la fin des grands froids, les fleurs de lilas me promettent qu’il ne gèlera plus, les pivoines et les roses m’annoncent l’approche des vacances d’été, etc. A la fin de chaque période de floraison, je me réjouis à l'avance de la retrouver, dans un an... un de plus !
.
Je passe le relais, si ça les intéresse, à CC et Dadavidov,

dimanche 6 juin 2010

Dessins d'actu satiriques - Semaine 22

.
31 mai 2010 par Kerleroux (blog Scorbut)
.

.
1er juin 2010 par tOad
.

.
2 juin 2010, par Foolz
.

.
3 juin 2010, par la presse internationale
.
J'ai volontairement choisi des dessins "décalés" et ambigus...
Les dessins "humoristiques", montrant des géants israéliens écrasant des victimes ensanglantées, sont beaucoup plus nombreux et vous les trouverez facilement.
.

Nate BEELER - Gaza Surrealism (The Washington Examiner) - CagleCartoons.com
"Ceci n'est pas une pipe - Ceci n'est pas un navire de ravitaillement du Hamas - Ceci n'est pas un terroriste"
.

Daryl CAGLE - Israel Battered by Peace Protests (MSNBC.com) - CagleCartoons.com
.

Antonio Jorge GONCALVES - Comment nous voyons Israël (à gauche) et comment Israël se voit (à droite) - Paru dans Publico - Dessins de Courrier International
.
4 juin 2010, par Matson (Dessins de Courrier International)
.

Obama en Cendrillon qui pense : "Cendrillon … assainis Wall Street ! C'est la pagaille en Afghanistan ! Renfloue l'industrie automobile ! Il faut réparer le système de santé ! On a besoin de plus d'emplois ! N'oublie pas le réchauffement planétaire ! Et notre indépendance énergétique ! Arrête la fuite de pétrole de BP ! Fais tomber des têtes ! Manifeste de l'émotion !". Les petites souris : "Cendrillon, monte-nous ton certificat de naissance !"
.
5 juin 2010, par Pakman (Bakchich.info)
.

.
6 juin 2010, par Bar
.

vendredi 4 juin 2010

Oups… On m’a pris en flag’ !

.

Jean-Louis-Ernest MEISSONIER - La confidence (19e s.) - Château de Compiègne
.
Hier à midi, j’ai déjeuné sur une terrasse Saint-Quentinoise, avec Emmanuel. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que ça se sache...
Houlalaaaaa ! Moi, l’animateur Désirs d’Avenir dans l’Aisne, signataire de la motion E (Royal/Peillon)… j’ai rencontré LE DSKiste du département, signataire de la motion D (Aubry-DSK-Fabius) !!!
Mais qu’est-ce qu’on a bien pu comploter ?
.
Je peux révéler quelques pistes : Emmanuel et moi sommes socialistes, secrétaires fédéraux (lui à la Formation, moi aux Nouvelles Technologies de l’Information), autoproclamés « Rénovateurs de l’Aisne », enseignants à Saint-Quentin et blogueurs invétérés.
Autre point commun : au niveau local, nous sommes plus fidèles à nos idées qu’à nos alliances... ce qui n’est pas très malin, si on veut avoir un poids politique, voire même devenir un élu !
Voilà beaucoup d’affinités qui peuvent faire l’objet de riches sujets de conversation.
Et puis l'heure est à l'unité, au niveau national, entre des personnalités qui faisaient partie du même courant, à une époque pas si lointaine. Voilà de sages résolutions qui mériteraient d'être appliquées au niveau local !
.
A propos de camarades non-sectaires et "Rénovateurs de l'Aisne", je voudrais féliciter Sylvain pour son élection au Secrétariat de la section socialiste de Château-Thierry... Tous mes vœux de réussite !
Je connais moins bien Sylvain, qui fut signataire de la motion C (Hamon). Comme avec Emmanuel, nous avions eu quelques échanges "tendus" pendant le Congrès de Reims... Mais comme Emmanuel, il a une liberté de parole et une fidélité dans ses idées qui l’honorent.
S’il était Saint-Quentinois, peut-être même qu’on déjeunerait ensemble, de temps en temps !