samedi 29 novembre 2008

Conseils et mises en garde

.
Depuis ma ré-élection au poste de secrétaire de la section de Guise, plusieurs camarades m'ont fait part de leurs encouragements, de leurs conseils et même de leurs mises en garde.
Tant de bienveillance me touche... mais me surprend aussi : je me sens "protégé" comme un "petit nouveau", alors que j'ai déjà exercé un premier mandat (du 26 juin au 21 novembre 2008), pendant lequel je ne me suis pas senti très soutenu (beaucoup d'absentéisme dans la section). J'ai l'impression que cette période a été considérée comme un "intérim" ou une "transition", sans réels enjeux. A présent c'est différent, puisque dans les trois prochaines années, j'aurai à organiser de nombreuses campagnes électorales...

On m'a encouragé dans ma démarche d'indépendance de la section vis-à-vis de la municipalité de Guise. On m'a prévenu que ça serait difficile, en me rappelant que dans notre section, plusieurs secrétaires ont démissionné avant la fin théorique de leur mandat. Sur ce sujet, je suis persuadé que cette indépendance est facile à préserver. Si je suis naïf, qu'on m'explique concrètement les "dangers" qui nous guettent !

On m'a conseillé de m'affirmer, d'être plus directif et moins naïf. Mais c'est mal me connaître !
Je rappelle qu'après la démission de Lise, j'ai "repris" la section alors que je n'étais même pas membre de sa Commission Administrative. Certes, j'étais légitime (seul candidat et élu par les adhérents), mais ne voulais pas qu'on m'accuse de profiter de la crise de la section pour en faire une annexe de "Désirs d'Avenir". C'est pourquoi je suis souvent resté sur la réserve, en évitant de mettre trop en avant mes idées et ma personne.
Quant à ma naïveté, elle a pris un sacré coup quand j'ai appris les méthodes de certains socialistes, juste avant les derniers votes internes. J'aurai besoin des conseils de camarades expérimentés, pour m'éviter de faire de la politique avec trop d'angélisme.

On m'a aussi conseillé de mieux connaître la situation locale, ses villages, ses élus... C'est vrai que j'ai quelques lacunes : simple adhérent "à 20 euros" du PS (au printemps 2006), en pleine campagne présidentielle, je me suis surtout intéressé à la politique nationale. A présent, j'ai l'intention de mieux connaître les "acteurs sociaux" de l'Aisne, en commencant par les élus et responsables politiques du PS.
J'ai déjà envoyé un message à Claire Le Flécher et pris rendez-vous avec Daniel Cuvelier (le 5 décembre). Ensuite, j'espère renconter Jean-Pierre Balligand et Jean-Jacques Thomas.

On m'a aussi demandé de définir des objectifs clairs pour l'avenir de la section. J'ai déjà quelques idées (voir ma profession de foi). Mais il faudra qu'on en parle collectivement, en réunion de la Commission Administrative, puis en réunion de section.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu as raison, mieux vaut faire son expérience soi même ! Pour ma part, je consulterai ton blog perso
"transparence" mais sans ajouter autres conseils et mises en garde. Il me semble devoir aborder les sujets de la section, en section. Nous ne disposons pas tous de l'outil "internet" !
Ce sera donc mon premier et dernier commentaire.
AMC de Guise

Thierry Doukhan a dit…

Ma réponse sur "Il me semble devoir aborder les sujets de la section, en section" :

C'est vrai que ce blog est lu par des socialistes de toute l'Aisne (et pas seulement de la section de Guise).

Mais il me semble intéressant d'exprimer une expérience, que d'autres ont vécu... ou vivront.

D'autre part, je ne révèlerai rien qui puisse intéresser des militants UMP (par exemple...).

Enfin, ce que j'écris ici, je l'exprimerai aussi en section, auprès des adhérents qui n'ont pas internet. Mais ce blog me permet d'avoir une audience plus large : c'est donc un levier supplémentaire pour être entendu.