samedi 26 décembre 2009

Palmarès des "Nicolas" d'or 2009

.


L'idée d'établir un palmarès politique de l'année dans la blogosphère, est née chez Reversus et Vogelsong, qui écrit «l'année 2009 fut de toute évidence une année politique particulièrement chargée. Les polémiques ont succédé aux réformes et ont rythmé de manière quasi continue la vie médiatique de notre pays».

Voici donc le palmarès élaboré par 35 blogueurs d'opinions diverses qui, en sept prix, couronne d'orties ou de lauriers des «hommes ou des femmes politiques plus ou moins vertueux, mais marquants.»

Le "Nicolas" d'or de la phrase de l'année :
Jacques Séguéla : "Si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on a raté sa vie" sur France 2, le 13 février 2009
"On avait cru la page du 'bling-bling' définitivement tournée, Séguéla l’a remise au goût du jour avec maestria, dans une phrase devenue 'culte'."
.
Le "Nicolas" d'or du fantôme politique de l'année :
Fadela Amara
"De l'incandescence à l’obscurité des limbes, il n’y a parfois qu’un pas, allégrement franchi par la fantomatique Fadela Amara. La blogosphère dans sa grande générosité a tenu à saluer la vacuité de son action politique. Elle s'est enfermée dans un palais, et lambine sous les lambris dorés."
.
Le "Nicolas" d'or du coup d'éclat politique de l'année :
Le retour de Daniel Cohn Bendit et le score d'Europe Ecologie aux Européennes
"Dany le rouge a redonné vie à des Verts au bord de la crise de nerf, lors des élections européennes."
.
Le "Nicolas"d'or de l'arnaque économique de l'année :
La moralisation du capitalisme
"Au menu des bluettes racontées aux plus grands, "la moralisation du capitalisme" martelée avec trémolo est un chef d'oeuvre du genre."
.
Le "Nicolas" d'or du bide politique de l'année :
Jean Sarkozy et l'EPAD
"La candidature de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD a défrayé la chronique et a même fait vaciller les plus convaincus à l’UMP. Sacrée performance."
.
Le "Nicolas" d'or du Coup de pelle de l'année :
N. Sarkozy : «Les journalistes, ce sont des nullards, il faut leur cracher à la gueule, il faut leur marcher dessus, les écraser. Ce sont des bandits. Et encore les bandits eux ont une morale». (source : Slate )
"En avril 2009, le Canard enchaîné relatait les propos fleuris que le chef de l'état destinait à nos cousins journalistes. Que pense-t-il des blogueurs ?"
.
Le site Internet de l'année :
"Il ne se contente plus d'haranguer les foules, d'emplâtrer les journalistes et ses débatteurs, J. L. Mélenchon déboule sur le web 2.0. Ergonomique, bien écrit, photos décalées, son site est plébiscité par les geeks de la politosphère."

1 commentaire:

Disparitus a dit…

Très bon billet, bravo, whaarrff