mardi 19 octobre 2010

La grève, les heures supp' et les profs

.

J.-Baptiste GREUZE - Le petit paresseux (1755) - Musée Fabre (Montpellier)

Ce blog ne fait sa rentrée qu’aujourd’hui… C’est la faute au boulot : 4 heures supplémentaires par semaine (+ autant en préparation des cours) qui me sont imposées. "Imposées", car il est délicat de refuser : ça remettrait en cause un paquet d’emplois du temps, la veille de la rentrée des élèves.
Je n’ai pas voulu de ces heures supp’, ni du fric et de la fatigue qui vont avec. Alors toutes les occasions sont bonnes pour me reposer chez moi, à commencer par les journées de grèves. Oui, je finance mes journées de grève par mes heures supplémentaires imposées !

Mais pourquoi tant d’heures supp’ dans l’Education Nationale, au lieu de créer (ou de maintenir) des postes d’enseignants ?
D’abord parce que les heures supp', ça coûte moins cher. Nous autres privilégiés, avons le privilège d’être moins payés pour des heures supp’ que pour des heures "normales" !
Ensuite parce que les heures supp', ça ne va pas durer : déjà, le baccalauréat professionnel "en 3 ans" a permis d’économiser un an de formation ; à présent, il est question de fermer les classes de CAP ou BEP, car ces diplômes seront "validés" au cours du cycle "Bac Pro 3 ans" (en classe de 1ère).

Avec un peu de chance, bientôt, quand le "mammouth" sera bien "dégraissé", il n’y aura plus d’heures supplémentaires à se partager (ouf !).
Par contre, avec mon salaire "minimal", je n’aurai plus les moyens de faire grève…

8 commentaires:

Nicolas a dit…

Ah ! Le retour !

Homer a dit…

Bienvenue au club.
Les salaires minimum, c'est une corde autour du cou du gréviste...

Thierry D. a dit…

Nicolas,
Oui, le retour... mais pas "le Retour" fracassant. Je reviens modestement, sans garantie de "productivité" !

Homer,
Je me console en pensant aux collègues qui m'avaient expliqué que les heures supp', c'est un piège : on se croit "riche", on prend des crédits... et ensuite on est pris à la gorge, obligé de faire la carpette devant le boss pour qu'il maintienne notre niveau de vie !

captainhaka a dit…

Bonne rentrée!

signum a dit…

Au hasard de mes pérégrinations sur la toile, j ai trouvé ce site très intéressant. De bons articles, d autres moins, parfois sujets à polémique, parfois un peu démagogue et professoral, mais c'est un petit peu logique non :-)
Franchement, je prends un certain plaisir à le parcourir et je trouve les articles bien construits, étayés, bref, me voilà condamné (avec impatience et jubilation) à revenir par ici.

Ps : suis ravi de constater Le Retour !

Bonne grève ! je n'ai pas pu la faire cette fois-ci mais suis de tout coeur et de toute conviction avec vous tous !

Thierry D. a dit…

Captain Haka,
Merci !

Signum,
Merci pour les compliments !
Si certains articles sont moins intéressants que d'autres, c'est parce que je n'arrive pas à être parfait continuellemnt.
Pour le ton professoral, c'est une déformation professionnelle (car je suis enseignant, "donneur de leçons professionnel"). Et le style parfois "administratif" est le seul moyen que j'ai trouvé pour être concis.
A bientôt j'espère !

Anonyme a dit…

Coucou !

C'est Joëlle, j'espère que tes enfants vont bien, même si je ne les ai jamais vu!
J'ai maintenant 17 ans et je suis en terminale L, et j'ai donc passé ma 1ere partie du bac l'an passé ( 31 points d'avance )... Je sais que ça fait longtemps mais je suis tombée sur ton profil Facebook! Je vois que tu peins toujours autant.
De mon côté je vais poursuivre mes études, cependant je ne sais toujours pas lesquelles... Peut être ortophonie, peut être du droit, ou encore dans la communication ou l'information... Je ne sais pas encore!

Sur ceux, bonne continuation!

PS: " Travaillez, vous serez considéré " !

Thierry a dit…

Bonsoir Joelle,

Je suis ravi que tu prennes contact avec moi... et triste de ne pas pouvoir te répondre autrement qu'en "public" !
Tu as déjà vu mon fils aîné, c'était chez toi (mais tu ne t'en rappelles pas, c'était il y a plusieurs années).
Si tu me laisses un message sur Facebook, je pourrai sûrement voir ton adresse e-mail et je t'enverrai la mienne.
Sinon, tu peux me trouver sur internet, dans les pages blanches : tu tapes mon nom et mon département (02)... tu tomberas sur mon adresse et mon n° de téléphone !
A bientôt j'espère, car je n'ai pas vraiment voulu "couper les ponts".